Squier basse précision silver série by Fender made in Japan 1993

Prix 395 €

Ce modèle en vente vient d’être entièrement restauré par mes soins. Il est issu de ma collection privée que je vends au fur et à mesure de la finition de la restauration des instruments.

photo 1
photo 2
photo 3
photo 4
photo 5
photo 6
photo 7
photo 8
photo 9
photo 10
photo 11
photo 12
photo 13
photo 14
photo 15
photo 16

L’instrument présentait une importante usure de la touche et des frettes, et un son puissant mais bien maigre.
La touche a été planée et refrettée.

photo 1
La touche en Palissandre est bien usée, les creux d'appuis des doigts sont bien perceptibles et les entailles des frettes abimées
photo 2
Début d plange de la touche
photo 3
Polissage de la touche au papier jusqu'au grain 1000
photo 4
Aspect du bout de la touche terminée avec se nouvelles frettes
photo 5
Idem au niveau du sillet qui a été conservé et sera ermis en place ultérieurement

Ce n’est pas un modèle USA mais une très belle guitare basse avec un son qui ne fera pas rougir le bassiste dans le groupe !

Pour le son, le problème provenait d’un câblage médiocre avec un condensateur en céramique. L’ensemble a été entièrement recâblé et le condensateur de tonalité remplacé par un PIO d’origine Russe issu de mes vieux stocks.

photo 1
Mesure de la continuité et de l'impédance des micros, 8.39kOhms, parfait
photo 2
Les protections des micros après nettoyage et sèchage
photo 3
Le câblage amateur, avec un jack de chassis pour circuit imprimé, et le condensateur céramique insuffisant pour un gros son
photo 4
Recâblage terminé, ce n'est pas pareil et ça s'entend!
photo 5
Le gros condensateur PIO de 47nf d'origine Russe qui a remplacé le ridicule condensateur céramique

L’instrument a été entièrement démonté, jusqu’à la plus petite vis, y compris celle de fixation des potentiomètres. Pourquoi ? Parce qu’avec le temps l’oxydation s’installe et qu’il faut impérativement tout contrôler, comme cette petite vis, pour éviter un jour de ne plus pouvoir la dévisser en raison de l’emmagasinement de la rouille. La rouille arrive simplement avec l’humidité de l’air, pas parce que vous avez laissez l’instrument tremper dans de l’eau !!

Photo 1
Démontage de tous l'accastillage visserie avec nettoyage à la laine d'acier de chaque élément
Photo 2
Bain de toute la visserie dans du dégrippant au silicone pendant quelques jours
Photo 3
Tous les éléments en plastique sont néttoyés à la brosse à dent et au simple savon, afin de retirer la poussière et la carsse déposée dans le temps
Photo 4
Démontage des plus petits éléments comme la vis de fixation BTR des boutons
Photo 5
Démontage de l'ensemble du cordier, les pontets, les vis BTR des pontets, les vis de réglage des pontets, pour nettoyage et graissage

Toutes les pièces sont d’origine, sauf le condensateur de tonalité, le jack de sortie, et les cordes….

La laque du corps a été entièrement poliché à la machine et à la pâte à polir grain 6000 à 11000.

photo 1
Polissage du corps à la machine depuis le grain 6000 jusqu'au grain 11000
photo 2
La numérotation au dessous du manche
photo 3
Présentation du manche, de la plaque de serrage et des 4 vis
photo 4
Serrage des 4 vis du manche, il est maintenant en place
photo 5
Remontage de la plaque du cordier en n'omettant pas de faire passer en dessous le fil de masse
photo 6
Remontage de toute la visserie et des pontets nettoyés et graissés. Le cordier est terminé.

Il reste quelques petites éraflures de ci delà, mais c’est ce qui se fait le charme des instruments anciens. Mais ces traces du temps se perdent dans la beauté de l’ensemble de cet instrument vieux d’un quart de siècle.

photo 1
photo 2
photo 3
photo 4
photo 5
photo 6
photo 7
photo 8
Les traces du temps disparaissent dans la beauté de l'ensemble!

Le réglage a été réalisé avec les cordes DR 045-405 qui étaient sur l’instrument avec une hauteur de cordes basse.La raison de cette hauteur, est que s’il est aisé de faire un réglage très haut, il est très difficile de faire un réglage bas ; Il est toujours possible de monter des cordes sans risque en agissant sur les deux vis BTR de chaque pontet. Ce n’est que rarement le cas avec des cordes hautes en raison du risque de frise des cordes sur la touche.

Pas de surprise à l’arrivée, un instrument plus qu’en parfait état avec une sonorité délirante, à la fois vintage et moderne.

Que dire d’autre, voici les caractéristiques techniques de cet instrument vintage en vente ?

  • Corps : Contreplaqué laqué noir
  • Manche : Erable, une seule pièce coupée sur dosse, incrustation au dos cache trussrod
  • Fixation du manche : plaque 4 vis
  • Touche : Palissandre 20 frettes, avec points de repères 3, 5, 7, 9, 12, 15, 17, 19
  • Forme du manche : U
  • Largeur au sillet : 40 mm
  • Longueur de corde vibrante : 850 mm
  • Radius de la touche : 7.25’
  • Epaisseur du manche au sillet : 19 mm
  • Epaisseur du manche à la 12e case : 24 mm
  • Sillet : Os
  • Micros : Split 2 single coil 8.39 kOhms
  • Potentiomètre volume : 250K A
  • Potentiomètre tonalité : 250K A
  • Filtre de tonalité : Condensateur PIO Russe de 47nf
  • Mécaniques : Originales type Fender
  • Accastillage : Cache cordes chromé, cache cordier chromé, 2 boutons chromés
  • Pickguard : Noir 1 seul pli
  • Poids 4.100 Kg
  • Cordes : D’addario nickel EXL160 wound tirant 050-105
  • Réglage hauteur des cordes : A la douzième frette Mi 3mm et Sol 3.5mm