Guitare basse Hagstrom Super Kent 1964

Prix 1800 €

Ce modèle en vente vient d’être entièrement restauré par mes soins. Il est comme les autres  issu de ma collection privée que je vends au fur et à mesure de la finition de la restauration des instruments.

Le mystère se lève autour de l’énigme de l’origine de cette guitare!!

Effectivement elle est ultra rare, voici ce que mes recherches ont apportées grâce au concours des archives de la société Hagstrom, avec l’aide de Janne Godman de www.hagstrom-vintage-guitars.se ainsi que par son intermédiaire, de Karl Erik Hagstrom Junior

Voici le contenu de trois mails reçus au fil de mes recherches:

Hello again,This bass seems to be a « regular » Kent PB-24-BG as you also say. The production year is 1964 and there was 125 basses in batch 615. The sticker SUPER seems to be put on at a later point, but as I am not 100% sure, I will also check with mr Karl Erik Hagström jr. The two black plastick plugs are covering the holes made for fixing the body in the pouting machine. Most common is that the rear hole is visible and the front hole is under the neck plate, but this design was also used in some batches ( both guitars and basses ).Kind regards and talk soon again //Janne

Le 16 février 2018:

Hello again, Good news! The logo is genuine and was put there at the Hagstrom factory in Älvdalen. This is the confirmation i have received from mr Karl Erik Hagstrom Junior. « Yes, it’s genuine, an importer ordered this logo « Super » together with Kent and a number of them was built ». I will also try to get the exact production date for the bass and where is was sent as new.  Kindest regards //Janne

Le 18 février 2018

Hello again, Here are some additional information on the SUPER KENT bass. The log says the name is KENT 1 but there are 28 basses that have the addition « SUPER » and all of those SUPER branded basses was sent to Georges Becker in Paris November 1964.Kind regards//Janne

Voilà donc l’histoire de cet instrument produit uniquement en 28 exemplaires en Novembre 1964

Guitare Super Kent terminée
La voici avec ses deux trous dans le dos avec un obturateur noir
Le sillet oblique caractéristique de Kent, et le fameux logo Super Kent jamais rencontré sur un autre instrument
Les mécaniques remisent en place, ce sont des mécaniques de basse pas comme les premières Kent qui étaient des mécaniques pour guitare
La plaque de fixation en triangle, trois vis et le numéro de série de la basse
La sublime couleur Baby Blue de la coque acrylique avec un centre façon grille de haut-parleur dont beauoup de personnes se posent la question de l'utimlité d'une radio dans une guitare!!
Kent était fabriqué par Hagstrom, donc Hagstrom installait sur les guitares Kent le Trusrod en H patented pending
Une vue en gros plan de la face de la basse
Corne de droite avec l'une des vis de fixation repolie de fixation de la coque acrylique
L'efficaticité du trussrod breveté de Hagstrom a permi au manche de l'instrument de passer 55 ans sans bouger. C'est un trussrod réellement très efficace.
Les deux micros remis en place et typique de chez Hagstrom sans entourage
Le cordier avec son sillet en teck, et juste derrière les deux vis de réglage en hauteur réparées et efficaces.
Une vue des 4 curseurs, du pote,ntiomètre de volume, et de l'usure du temps sur la plaque de fixation au niveau essentiellement des vis.
La Super Kent si mystérieuse.

Bien évidement comme tous mes instruments en vente, cet instrument n’a strictement rien à voir avec un instrument sorti d’un grenier, ou vendu tel que, par un magasin généraliste ou un musicien.

Les traces du passé, un choc qui a abimé la partie fond en vinyle couleur baby blue, et la coque en crylique. Ici rien à faire, corriger ce serait aggraver le problème sans le résoudre
du cpoté des réglages des fissures dans l'acrylique, problème récurrent sur ce type de matériau et bien connu des Luthiers. Mais souvent le problèmes etrès grave avec des manques, ici ce ne sont que quelques fissures concentrées à cet endroit. Rien ailleurs.
Une autre photo montrant également une fissure sans manque au niveau de lavis de fixation. Attention à ne pas trop serrer la vis au remontage, sinon fissure garantie.

C’est en 1965 que la série Kent devient le modèle Hagstrom I, II et III.

Il est issu du modèle Kent PB-24-BG et du modèle qui le suivra Hagstrom H 1, mais présente toutefois quelques différences.

C’est le seul instrument portant un logo « Super Kent ».

Deuxième particularité qui se situe dans le dos de l’instrument. Bien souvent j’ai observé des cache trous noirs dans le dos de plusieurs instruments de la marque. Cela se faisait dans d’autres marques, ces orifices étaient utilisés pour le montage des instruments. Certains instruments Italiens, Allemands, etc… recouverts de vinyle de la même époque en avaient près des plaques de fixation du manche sans aucun lien avec cette fixation.

Je connais plusieurs modèles Hagstrom ou Kent avec deux trous horizontaux espacés d’une dizaine de centimètres juste au-dessous de la plaque de fixation du manche, des modèles sans aucun trou, et des modèles comme la version Deluxe avec un trou unique dans le bas du dos.

Comme vous pouvez le constater sur les photos cette basse Super Kent a deux trous, mais ils sont verticaux.

L'instrument à son arrivée à l'atelier
Les cordes sont très haute, preuve d'un problème manche, cordier, sillet de tête
Encore la trace d'un autocollant
Le dos semble en bon état
Les mécaniques tournent avec difficultées et les chrome sont bien oxydés
les deux vis du règlage en hauteur du cordier sont sorties, c'est donc qu'elles ne fonctionnent pas et qu'il y a un problème qui se voit dans la hauteur des cordes
Un dos en bon état avec ces deux cahe trous noirs verticaux que je n'ai jamais observé sur une Kent ou une Hagstrom
l'ensemble de l'instrument parait correct, il ne manque aucune pièce, reste à pratiquer maintenant le démontage.

Sinon l’instrument a été comme d’habitude entièrement démonté, visserie, accastillage, électronique, etc… Tout a été graissé, nettoyé, poli, y compris chaque vis de fixation. Frettage entièrement refait.

démontage de la table en acrylique, pour le moment pas de surprise
La table gros plan avec vision sur l'arrière de l'électronique et du câblage qui laisse percevoir des défaillances
Gros plan sur le filtrage avec la résistance et le condensateur
Le jack de sortie, le potentiomètre de volume et le curseur de mute
La résiance et le condensateur de filtrage quk va s'avréré être défaillant donc à changer
Début du démontage, en commençant par les micros
Voilà tout est entièrement démonté, toutes les éléments vont être rangés dans une boite pour rien perdre, vis, boulon, électronique, plaque de protection, etc..
La vis de butée des vis de réglage du chevalet est reliée à la masse, via un clou, et un appui sur la feuille d'aluminium
La vis de butée des vis de réglage du chevalet est reliée à la masse, via un clou, et un appui sur la feuille d'aluminium
Une lamelle souple à droite permet la liaison de la masse sur l'aluminium du corps en contreplaqué et le dessous de la coque en acrylique elle-même isolée à l'aluminium. Le fil de masse continu pour relier la plaque de fixation du manche également à la masse
Tout est démonté il est possible maintenant de passer au contrôle de toute l'électronique

Il reste quelques traces du temps comme un éclat sur le côté gauche touchant la coque supérieure et le bloc du fond du corp, également quelques griffures sur la plaque des inverseurs dues à de mauvaises tentatives de visite de l’intérieur de l’instrument où tout bonnement faites par un outil manié par erreur de jeunesse.

Début du démontage de l'électronique en commençant par un curseur interrupteur
Lors de l'opération du nettoyage du curseur il faut bien faire attention au ressort et à la bille d'acier
Voila la bille d'acier en appui sur le ressort et qui fera ressentir le petit clic d'à coup de la bascule d'une position à l'autre
Attention, c'est un travail minutieux qui si vous le faites vous donnera du fil à retordre et monter en pression!!!
Voila le premier curseur entièrement remonté, désoxydé, et graissé: Comme "neuf"
Test du micro de chevalet 13.5 kOhm, parfait
Test du micro de touche 12.3 kOhm, idem, parfait, pas besoin de rebobinage.
Là par contre le condensateur est grillé il a été remplacé par un condensateur PIO Russe de même valeur 0.1uf de 500v
La révision de l'électronique est terminée, tout a été remis en place, câblage changé, et fils fixés au ruban de bobinage noir

Le chevalet est typique de la série des basses Kent et Hagstrom de ces années, réglable en hauteur par deux vis et un chevalet en bois de teck apportant une sonorité typique à cet instrument.

Le trussrod est le modèle breveté par Hagstrom, en H, effectivement très efficace.

Que dire d’autre, voici les caractéristiques techniques de cet instrument vintage en vente ?

  • Corps : Contreplaqué avec dos recouvert de vinyle bleu, et table en acrylique
  • Manche : Vissé, laqué d’origine noir brillant
  • Touche : Teck 22 frettes, avec points de repères 3, 5, 7, 9, 12, 15, 17, 19, 20
  • Tête : forme de Dauphin
  • Forme du manche : D
  • Largeur au sillet : 38 mm
  • Longueur de corde vibrante : 788mm
  • Radius de la touche : 25
  • Epaisseur du manche au sillet : 18mm
  • Epaisseur du manche à la 12e case : 19mm
  • Micro touche : Single de 12.30 KOhm
  • Micro chevalet : Single de 13.5 KOhm
  • Interrupteur : micro manche
  • Interrupteur : micro touche
  • Interrupteur : filtre de tonalité
  • Interrupteur : mute
  • Potentiomètres volume : 250K A
  • Mécaniques : Originales, modèle pour basse avec cache de protection du graissage
  • Chevalet : Hagstrom d’origine avec sillet en bois de teck
  • Vernis du manche : Noir avec le décalcomanie Super Kent sur la tête
  • Poids 3.100 Kg
  • Montage et réglage avec cordes : D’Addario nickel wound tirant 50-105