Guitare Crucianelli Elite modèle 702 de 1970

Guitare vintage Crucianelli Elite 702 fin 1970 49 ans aujourd’hui!

La voilà dans son état de restauration aujourd’hui date de sa mise en vente:

Crucianelli elite modèle 702 de 1970 de face
Crucianelli elite modèle 702 de 1970 de dos
Crucianelli elite modèle 702 de 1970 de dos gros plan
Crucianelli elite modèle 702 de 1970 de face gros plan
Crucianelli elite modèle 702 de 1970 la tête
Crucianelli elite modèle 702 de 1970 la tête de dos
Crucianelli elite modèle 702 de 1970 la tête avec ses mécaniques lustrées
Crucianelli elite modèle 702 de 1970 plaque de fixation du manche et attache courroie
Crucianelli elite modèle 702 de 1970 une partie de l'étiquette intérieure
Crucianelli elite modèle 702 de 1970 thinline coté guche
Crucianelli elite modèle 702 de 1970 thinline coté droit
Crucianelli elite modèle 702 de 1970 vue sur les réglages
Crucianelli elite modèle 702 de 1970 le cordier
Crucianelli elite modèle 702 de 1970 la touche en palissandre et son nouveau frettage

La série copie ES335 Elite de Crucianelli n’est plus à expliquer car très bien connue de tous: La guitare du pauvre de l’époque qui retrouve toute sa noblesse aujourd’hui tout en restant un produit éloigné et si proche d’une réelle ES335 Gibson. Certes ce n’est pas une Gibson, mais son prix aussi!

Alors que dire de plus, un superbe instrument, une piqure de rappel si vous êtes de ma génération, alors, vous avez achetés cet instrument avec votre première paye de l’époque, mais tout de même votre paye du mois y est passé en totalité. Ça c’est juste un détail pour indiquer à la nouvelle génération ce que représente dans notre esprit s’acheter il y a presque 50 ans un instrument de «qualité».

Sinon l’instrument a été comme d’habitude entièrement démonté, visserie, accastillage, électronique, etc…

Tout a été graissé, nettoyé, poli, y compris chaque vis de fixation. Vous pouvez comprendre par l’image comment installer une vis dans le bois pour qu’elle puisse se dévisser même 100 ans plus tard, ce n’était pas le cas ici. Il reste quelques traces du temps comme quelques manques de vernis sur la tranche supérieure de la tête. Il y avait une énorme oxydation de l’ensemble de l’électronique et un trou pour le jack agrandi et usé que j’ai réparé par un moyen bien moderne esthétique et ultra solide.

Le cordier est celui utilisé qui équipera dorénavant ces modèles à partir de 1970. Idem pour le trussrod d’origine dont le réglage a été placé coté corps en lieu et place de la tête à partir de 1969.

Le chevalet sur ce modèle est normalement à pontets réglables et maintenu sur la table dans deux orifices qui permettent la fixation des deux vis/molette. Ici pas de trous, donc ce montage n’a pas pu équiper ce modèle, et à la place nous avons un chevalet dont tout porte à penser qu’il est d’origine bien que plus connu pour être installé sur les guitares Hofner.

Une particularité, un mystère,….

L’étiquette intérieure indique : CRUCIANELLI, C.C.I.A ANCONA N°1819/1, TEL 78.019 – 78319, TELEGR. : SANTE CRUCIANELLI, CASTELFIDARDO (ANCONA), MOD / 702

Pas de surprise à l’arrivée, un instrument plus qu’en parfait état avec une sonorité délirante, à la fois vintage et moderne. Que dire d’autre, voici les caractéristiques techniques de cet instrument vintage en vente:

  • Marque : Crucianelli
  • Modèle : 
    Elite 702
  • Pays : Italie
  • Ville : Castelfidardo
  • Modèle : Copie ES335
  • Finition : vernis brillant translucide sunburst
  • Manche : Vissé vis + attache courroie
  • Touche : Palissandre 22 frettes, incrustations
    rectangulaires aux angles arrondis imitation nacre et points de repères noirs
    1, 3, 5, 7, 9, 12, 15, 17,
  • Logo de tête : Elite en écriture fine
  • Sillet neuf sur mesure en os
  • Forme du manche : C
  • Frette  0
  • Largeur au sillet : 43.5 mm
  • Longueur de corde vibrante : 633mm
  • Radius de la touche : 6 ‘’
  • Epaisseur du manche au sillet : 23mm
  • Epaisseur du manche à la 12e
    case : 28mm
  • Trussrod nouvelle version avec réglage coté
    corps
  • Micro manche : nouvelle version 1969 :
    7.77K
  • Micro chevalet : nouvelle version
    1969 : 7.90K
  • Cordier : Bigsby nouveau modèle version à
    partir de 1970
  • Interrupteur : 3 positions
  • Potentiomètres : 2 volumes 47k Lin + 2
    tonalités 220k Lin
  • Mécaniques : Originales, modèle avec cache
    de protection du graissage
  • Hauteur des cordes : Mi grave 12eme corde
    3mm
  • Hauteur des cordes : Mi aigu 12eme corde
    2mm
  • Poids : 3.200 Kg
  • Montage et réglage avec cordes : Dean
    Markley Custom light tirant 009 – 046

Et voici les travaux que j’ai réalisé sur cette guitare:
La voici à son arrivée:

La guitre Crucianelli Elite modèle 702 de fin 1970 à son arrivée, elle parait correcte
Mais la hauteur des cordes est déjà un problème
Le sillet est en plastique et n'a pas été taillé sur mesure, il n'est pas assez large
Autre problème une plaque fine derrière le jack 6.35 de chassis
Et voilà derrière la plaque un joli trou de jack arraché!
La plaque est faite dans de l'aluminium de capsule de bouteille de vin
DE l'oxydation sur les mécaniques, j'imagine le pire à l'intérieur. Pourtant la guitare semble coorecte au départ........

Son démontage
Le démontage commence par le manche, bon signe le manche et le corps sont d'origine ils portent le même numéro de série B18
Démontage des mécaniques
Puis de l'électronique
Les micros sont sales, espérons que les bobinages n'auront pas souffert
Il faut avoir de l'ordre, tout ce qui est métallique vis, ressorts, plaques, mécaniques, etc...dans le même bac avec un bain de désoxydant pour commencer à dégriper les différents éléments
Dans un autre bac les parties à nettoyer autrement comme l'électronique, les micros.
Voilà l'ensemble de la guitare est démonté, le travail va pouvoir commencer

L’électronique :
C'est ce que je craignais oxydation importante de l'électronique visible ici sur les soudures et le potententiomètre lui-même
L'image parle par elle-même, cette guitare a été stockée dans un milieu poussièreux et humide
Je continue à démonter l'électronique et se condensateurs d'un autre âge
gros travail de recâblage et de nettoyage en perspective
L'inverseur a été entièrement démonté, nettoyé et ses soudures refaites avec les câbles d'origine qui sont encore en bon état
J'ai changé les deux condensateurs plastiques par des bons gros condensateur PIO Russes de 0.01mf
Isolation de la liaison des condensateurs par une goutte de colle chaude plastifiée
J'ai réussi à démonter et remonter les potentiomètres pour les désoxyder, idem j'ai remplacé les condensateurs de filtarge de 0.047mf en platique par des PIO Russes. Ce n'est pas la même taille, mais ce ne sera pas le même son non plus!
Les PIO sont en place avec leurs extrémités protégés par du thermorétractable noir comme isolant
Mainteant les soudures sont toutes refaites, il est même possible de lire leur valeur ici un volume en 47K Lin
Reste à tester les micro, voilà le micro des graves 7.77K, parfait
Et celui maintenant des aigus 7.90K, parfait également

Le refrettage :
Le démontage des frettes d'origines n'a pas été simple, elles étaient psées en force dans les entailles, pour preuve l'importante déformation de certaines des frettes
Mesur du radius de la touche pour la planer avant le refrettage. Le radius est de 6''
La touche a été planée, les frettes sont débitées et leu bout taillé pour passer au dessus du filet latéral
Début de la mise en place des nouvelles frettes
Le travail est terminé, la touche est planée comme neuve, et les frettes elles sont réllements neuves
Je suis assez fier de mon résultat sur un manche de près de 50 ans

Les mécaniques :
Le vernis du corps a été entièrement poli et lustrer le remontage commence
le secret pour remettre en place les potentiomètres et autres accessoires est de mettre des tires fils depuis l'orifice finale jusqu'à l'endroit de passage possible de l'ensemble de l'électronique comme ici deux potentiomètres
Les voilà en place avec l'écrou de fixation, reste à faire de même pour les deux autres potentiomètres
Il suffit ensuite de tirer sur les tires lignes pour que les accessoires arrivent en bonne place
Les 4 potetiomètres sont en place et égalemnt l'inverseur
Remise en place des repères et des boutons des potentiomètres
La solution trouvée pour le trou et l'accroissement de la fixation du jack est d'utiliser un mode fixation moderne à plaque
Le jack est ultra protégé et réparé est remis à ss place
ATTENTION !! ne pas oublier la ligne de masse devant relier les cordes à la terre, sinon risque d'électrocution sur certains amplificateurs ou lignes du réseau électrique
Micros en place, rebouchant par ailleurs l'accès aux autres accessores, comme les potentiomètres
Dernière pièce le vibrato et tout est terminé pour le remontage du corps et de ses accessoires le travail est terminé.